Volet Primaire

Vendredi : Groupe de réseautage pour les conseillères et conseillers pédagogiques

Le groupe de réseautage pour les conseillères et conseillers pédagogiques sera animé par Marie-Pier Goulet et le comité organisateur. Mme Goulet est professeure à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

13 h à 16 h30 au C-348

Cette rencontre portera sur l’accompagnement des personnes enseignantes par les conseillères et conseillers pédagogiques favorisant la mise en place d’un enseignement par la résolution de problèmes.

Horaire du samedi

Voici la programmation des ateliers de la journée du samedi. Notez que les personnes inscrites au volet primaire ont aussi accès aux autres activités du congrès, comme les ateliers du volet régulier, le coquetel et la soirée ludique. Pour plus de détails, cliquez ici.

9 h 30 à 10 h 30 – Ateliers Bloc A

A1 – Quelles sont les conditions favorisant la mise en œuvre d’une approche d’enseignement des mathématiques par la résolution de problèmes selon les personnes enseignantes du primaire?

Animation

  • Marie-Pierre Forest, UQAR
  • Dominic Voyer, UQAR

C-348

Description

L’enseignement-apprentissage des mathématiques par la résolution de problèmes fait l’objet d’un consensus scientifique à l’échelle mondiale (Vlassis et al., 2014). Bien que les bénéfices d’une telle approche soient largement reconnus (Cai, 2003; DeCaro et Rittle-Johnson, 2012; Loibl et al., 2017), les études actuelles fournissent peu d’informations sur sa mise en œuvre dans les milieux scolaires québécois. Dans ce contexte, une étude doctorale s’est donné deux objectifs : 1) brosser un portrait des pratiques déclarées des personnes enseignantes du primaire au regard d’un enseignement par la résolution de problèmes et 2) dégager les conditions favorables à la mise en oeuvre de cette approche. Un devis de recherche mixte a ainsi été mis en place dans lequel 142 personnes enseignantes du primaire ont répondu à un questionnaire en ligne (volet 1), puis 10 d’entre elles ont participé à un entretien semi-dirigé (volet 2). Dans un premier temps, cet atelier sera l’occasion de présenter une synthèse des conclusions de cette étude en cours. Nous verrons par exemple qu’une majorité des personnes enseignantes de l’échantillon sont en accord avec un enseignement par la résolution de problèmes, mais qu’une minorité dit se reconnaitre à travers cette approche. Dans un deuxième temps, un accent sera mis sur les raisons pouvant expliquer la faible présence de cette approche en mathématiques dans le but de faire ressortir des freins, des leviers et des pistes d’action à sa mise en place.

A2 – Résolution de problèmes avec la pâte à modeler

Animation

  • Elena Polotskaia, UQO

C-350

Description

L’enseignement de la résolution de problèmes écrits au primaire pose souvent des questions. Quel problème choisir? Comment le présenter? À quoi attirer l’attention des élèves? Comment amener les élèves à trouver l’opération ou les opérations pertinentes? Lors de nos recherches au sujet des problèmes écrits au primaire, mes collègues et moi, nous avons trouvé que la pâte à modeler ordinaire, qu’on peut acheter au Dollarama, présente des propriétés intéressantes et peut bien servir pour solliciter la pensée relationnelle et algébrique chez les élèves. Toutefois, l’utilisation adéquate de cet outil cause souvent de difficultés aux adultes, aux futures enseignantes et même aux enseignantes expérimentées. Lors de l’atelier, nous allons discuter les nuances de l’utilisation de la pâte à modeler pour représenter des problèmes écrits et solliciter la pensée relationnelle des élèves. De la pâte à modeler sera disponible sur place.

11 h 00 à 12 h 00 – Ateliers Bloc B

B1 – Déchiffrer des codes secrets grâce à l’approche subjective des probabilités : WP UGETGV DKGP ICTFG!

Animation

  • Marianne Homier, Université de Sherbrooke
  • Marie-Frédérick St-Cyr, UQAM

C-348

Description

Intrigant, non? Pour déchiffrer la fin du titre de cet atelier, il suffit d’y participer! Nous vivrons des situations problèmes dans lesquelles des codes secrets seront encryptés et décryptés, en discutant des différentes stratégies qui permettent de le faire. Entre autres, nous ferons une place à l’approche subjective des probabilités, qui nous aidera à décrypter les messages de manière plus efficace. Enfin, nous réfléchirons à des variations possibles des différentes situations, pour permettre à des personnes débutantes ou expertes d’y trouver leur compte (et d’intriguer à leur tour des élèves de différents niveaux!). CW RNCKUKT F’GPETARVGT GV FG FGETARVGT CXGE XQWU!

B2 – Promouvoir la résolution de problèmes en famille : Encourager la réflexion et la créativité chez les jeunes enfants

Animation

  • Nathalie Bisaillon, Université de Montréal
  • Sarah Dufour, Université de Montréal

C-350

Description

Plusieurs parents vont spontanément « faire des mathématiques » avec leurs jeunes enfants. Que fait-on lorsqu’on monte un escalier avec un tout-petit ? On compte les marches ! La vie quotidienne est remplie d’occasions de « faire des maths », mais souvent, les questions qui sont posées aux enfants sont des questions fermées, avec une seule réponse possible. Les enfants ont peu souvent le temps pour y réfléchir, formuler des conjectures ou valider leurs idées. Il est essentiel de continuer à encourager les parents à faire des mathématiques avec leur enfant en visant le développement des compétences mathématiques, tout en s’amusant.
Pour accompagner les parents vers l’adoption de cette perspective, valorisant les démarches de résolution de problèmes et de raisonnement, les professionnels de l’éducation deviennent des acteurs clés. Ainsi, l’atelier a pour but de réfléchir à des moyens d’organiser des rencontres pédagogiques avec les parents d’enfants âgés entre 4 et 6 ans autour des questions suivantes : Comment utilisez une activité de tous les jours et la transformer en « problème pour apprendre » les mathématiques ? Comment aider les parents à adopter cette posture et à encourager la réflexion, la créativité et la capacité à formuler des hypothèses chez leurs enfants ?

12 h 00 à 13 h 30 – Dîner

Cafétéria

13 h 30 à 14 h 30 – Ateliers Bloc C

C1 – Dynamiser le programme de mathématique par la résolution de problèmes

Animation

  • Geneviève Dupré, Ministère de l’Éducation du Québec
  • Richard Drapeau, Ministère de l’Éducation du Québec

C-348

Description

Pour dynamiser l’enseignement de la mathématique, il faut retourner à la base de ce que représente l’activité mathématique, là où la résolution de problèmes prend place. Il est alors possible d’explorer comment la résolution de problèmes peut être au service de l’apprentissage des concepts et des processus et vice versa.
Cet atelier permet de revisiter le programme de mathématique du primaire afin d’en faire ressortir des éléments déterminants et de mettre en évidence divers liens intradisciplinaires qui peuvent être exploités à travers la résolution de problèmes. Il sera ainsi possible d’explorer comment cette approche expose les élèves à des situations d’apprentissage concrètes et signifiantes, tout en optimisant le temps d’enseignement.

C2 – Identifier des défis dans une activité d’apprentissage en mathématiques à travers l’analyse vidéo et une étude des discussions en groupe

Animation

  • Niloufar Baradaran, Université McGill

C-350

Description

Nous présentons les résultats d’une recherche qui examine comment une situation d’apprentissage en mathématiques est mise en pratique par différents enseignant.es. Notre étude suit un modèle en trois phases : conception de situation d’apprentissage en mathématiques, une mise en pratique filmée, regardée et discutée entre différents partenaires (enseignant.es, chercheur.es et CP). Neuf segments vidéo ont été analysés pour comprendre les succès et les échecs d’une situation. Les discussions autour de la mise en pratique de celle-ci portent sur les concepts d’estimation, de volume et d’aire. La recherche identifie les problèmes soulevés et suggère des pistes pour en améliorer la portée pour l’apprentissage des mathématiques.

15 h 00 à 16 h 00 – Ateliers Bloc D

D1 – Le rôle joué par l’intuition en résolution de problèmes

Animation

  • Miranda Rioux, UQAR

C-348

Description

Si notre intuition nous joue parfois des tours, elle est pourtant essentielle dans le processus de résolution de problèmes. En effet, on ne saurait attaquer un problème sans une certaine part d’intuition. Dans cet atelier, il sera donc question d’intuition et plus précisément, du rôle joué par celle-ci lors de la résolution de problèmes. Après avoir défini ce que nous entendons par intuition, nous parlerons du processus de pensée qui la sous-tend, selon une hypothèse largement répandue en psychologie cognitive. Nous toucherons quelques mots sur les heuristiques de jugement et présenterons ensuite quelques problèmes qui induisent des illusions cognitives. Ces illusions sont des intuitions erronées qui s’accompagnent d’un sentiment de justesse et plus souvent qu’autrement, elles sont médiatisées par des heuristiques. Nous poursuivrons en présentant deux pistes d’intervention pour prévenir ces illusions. Enfin, nous aborderons le rôle joué par l’intuition lors d’un enseignement PAR la résolution de problèmes et conclurons en formulant quelques recommandations pour mettre l’intuition des élèves au service de cette démarche.

D2 – Le jeu d’évasion pédagogique comme contexte d’enseignement par résolution de problèmes mathématiques

Animation

  • Marie-Christine Juteau, Université de Montréal

C-350

Description

Depuis 2016, le jeu d’évasion pédagogique (JÉP) gagne en popularité et rejoint le domaine de la recherche et de l’éducation. En effet, son potentiel à développer des habiletés comme le leadership, la pensée créative, la collaboration, la communication et le développement des processus de résolution de problèmes est prometteur.
Dans cet atelier, je souhaite mettre en lumière une partie de ma thèse qui s’intéresse aux processus de résolution de problème des élèves lors d’un JÉP. Pour cette occasion, je survolerai comment diverses énigmes insérées dans un JÉP peuvent permettre un enseignement par la résolution de problèmes. Quelques caractéristiques de problèmes pouvant s’intégrer dans un JÉP et ainsi favoriser le développement de la compétence à résoudre des problèmes seront exposées. À la fin de l’atelier, des problèmes mathématiques plus « traditionnels » seront transformés en énigmes qui pourraient se retrouver dans un JÉP. Les participants sont invités à apporter un appareil numérique, s’ils le souhaitent, afin d’interagir durant la présentation.

16 h 15 à 18 h 00 – Coquetel et remise des prix

Grand Salon (C-186)

18 h 30 à 23 h 00 – Soirée Mini-putt et Pizzaghetti.

Grand Salon (C-186)

Description

Venez jouer au Mini-putt intérieur et savourer un pizzaghetti.